ça va

Clin d'oeil à la chanson de Jacques Brel " ça va, le diable" qui, en 2015, reste d'actualité.

 

Un cadre de ruche, des douilles de "Luger".

 

Le refrain "ça va" (dit le diable) s'inscrit dans le cadre par le simple renversement des douilles juxtaposées, côté doré pour le texte, côté trou noir pour le fond.

 

Cette pièce traite de l'opposition vie/mort ainsi que de leur cohabitation  par la parfaite insertion des douilles dans le cadre nid d'abeille.

 

2015

 

L x l x H : 47 x 3 x 34 cm

1000 douilles Luger, bois, cire