embrases - autoportrait

Série d’enroulements de textiles à base de cordons d’embrases ponctués par des moulages mains

Dans cette série, un objet fonctionnel, domestique est détourné de l’anodin, non pas pour le magnifier, mais pour le mettre au service de l’art en explorant sa matérialité et pour en valoriser le savoir-faire en référence à l’ouvrage féminin. Associées aux moulages de mains qui sont utilisés comme socle, les pièces textiles deviennent sculptures. Les moulages sont liés aux cordons d’embrases au sens propre (par des fils de laines) comme au figuré et matérialisent une pensée en action.

2019

 

textile, plâtre

pièces de dimensions variables